WordPress et référencement : ce qu’il faut faire et ne pas faire

Allez, je suis chaud, je poursuis les articles sur le référencement.
Et je vais même appliquer certains des conseils que je donne :shock:

Petit retour sur les permaliens

Je vous ai déjà parlé de la structure des permaliens donc je ne reviendrai pas dessus. Néanmoins si vous n’avez pas encore appliqué ce conseil, débarrassez-vous de vos liens miteux avec ?id= pour passer au XXIe siècle (oui, les ?id= c’est tout juste digne de l’internet 1.0).
Quitte à tout changer, choisissez une structure optimisée pour le référencement en n’incluant pas les dates (ça n’intéresse personne, ni les moteurs de recherches google ni vos visiteurs… Si ils veulent la date, mettez choisissez un thème avec la date).
Je préconise soit /%category%/%postname%/ soit /%postname%/ (c’est celui-ci que j’utilise d’ailleurs). Certains pensent qu’en choisissant /%category%/%postname%.html ils vont tromper google en lui faisant croire que c’est une page statique. Le père google est loin d’être aussi naïf.
D’après moi, plus l’url est courte et contient un choix de mots clés intéressant, plus facile il sera d’apparaître haut dans google pour ces mots-clés.

Les plugins magiques de référencement

On m’a demandé à plusieurs reprises quel est LE plugin magique pour le référencement. Celui que j’ai testé et abandonné par fainéantise est All in One SEO Pack.
Encore une fois, si vous l’installez et que vous ne remplissez pas les champs, ne customisez rien… ÇA NE SERT À RIEN !

Du bon usage de la balise <strong>

J’ai tendance (par pure fainéantise) à utiliser la balise <strong> à contre emploi. Cette balise met le texte en gras. Elle est censée être utilisée pour faire ressortir à vos visiteurs un texte qui vous semble pertinent. Ne l’utilisez pas bêtement pour faire des titres au sein d’un article, ce n’est pas son rôle. Pour cela, vous devez utiliser les balises <h1> à <h4>
N’abusez pas trop non plus de <strong> en mettant 1 mot sur 2 en gras… :evil:

Si vous ne devez suivre qu’un conseil

Et enfin, voici un plugin à installer même si vous ne décidez de suivre aucun des conseils précédents : Google XML Sitemaps.
Sans aucun doute le seul plugin à installer, configurer et oublier puisqu’il fait son travail tout seul sans que vous vous en préoccupiez.
A chaque fois que vous publiez un article, il crée un petit fichier de la cartographie du site, va voir google et lui dit « hé mec, voici la nouvelle carte du site ». Ça évite que google découvre les pages de votre site par hasard en suivant tous les liens.

Both comments and pings are currently closed.

8 réponses à WordPress et référencement : ce qu’il faut faire et ne pas faire

  1. Une shoppeuse appeléeDiraen a illuminé ma journée :

    Mmmh ! interessant ce bon usage de la balise strong ! Moi je l’utilisais pour dynamiser la mise en page du texte. tout faux donc…
    Pareil pour la date dans l’url !

    M’en vais modifier tout ça de ce pas !
    Merci Cocole !

  2. Une shoppeuse appeléetruffo m'a donné du bonheur :

    Quelques petites remarques sur vos conseils.

    Sur les permaliens, son utilité est relative. Elle sert uniquement lorsque les liens sont écrit avec comme texte l’URL. Bing se sert des mots qu’il y a dedans ok. En revanche, WordPress déconseille de le schéma /%postname%/ pour des soucis évident de performances (http://codex.wordpress.org/Using_Permalinks). Donc améliorer ce qui ne sert à rien vous fait dégrader les performances (critères de plus en plus important en terme de SEO).

    Sur le plugin All In One SEO, il n’améliore pas grand chose en terme de SEO. Son seul apport est de pouvoir une description pour chaque Page. Aujourd’hui, seul Facebook s’en sert.

    Sur la balise strong, elle ne me pas en gras, elle met du texte en emphase forte. Elle a doit être utilisé pour mettre en avant ce que bon vous semble. Je te rejoins, si on veut tout mettre en avant, on a un soucis.

    Sur le sitemap, il sert à faire découvrir à Google les contenus qui ne sont pas accessibles via des liens. Autrement dit, sur un blog ca ne sert strictement à rien.

  3. Une shoppeuse appeléejeremybroutin a illuminé ma journée :

    On peut aussi citer le plugin Title Tag qui permet de modifier la balise Title de chaque article et ainsi de mieux l’optimiser.
    Avec tout ça on pourra alors:
    – avoir une une url propre (personnalisable directement dans la page de création d’un article
    – avoir une balise title optimisée
    – avoir un titre d’article accrocheur (aussi contribuable via All in One SEO avec la meta description)

    Merci pour l’article en tout cas, succinct et pertinent.

  4. Une shoppeuse appeléehotel à vendre m'a donné du bonheur :

    Concernant la structure personnalisé du permalink, perso j’utilise la structure suivante /%category%/%postname%/ couplé avec le plugin WP no Category qui enlève le mot ‘category’ dans l’url. Cela permet d’avoir une url précise mais pas trop longue. Merci pour l’article

  5. Une shoppeuse appeléeJeVeuxFaireUnBlog m'a donné du bonheur :

    Le plugin Google XML sitemaps est vraiment bien, mais Karailiev’s sitemap est plus simple et tout aussi efficace. Un alternative à All in one SEO est le plugin Ultimate SEO, maism comme tu le dis, il faut l’utiliser en remplissant les desciption, titres, tags.. sinon, c’est inutile.

  6. Une shoppeuse appeléemicka m'a donné du bonheur :

    Tiens j’avais jamais pensé au coup du %postname%.html :)

  7. Une shoppeuse appeléePakito a illuminé ma journée :

    Je me permet de te faire noter qu’il manque un paquet d’information sur le référencement :p ! C’est tout un métier. Ton article fixe au moins les bonnes bases pour une optimisation du site lui même. Après il reste tout le travail de netlinking etc.