[Test] Operation Flashpoint : Red River

Oups, voilà un test qu’il est vachement en retard…

Dans les séries des FPS, je demande « Operation Flashpoint », un FPS qu’il est différent de tous les autres…
Si vous aimez Call of Honor ou Medal of Duty, ce FPS ne vous conviendra sans doute pas. Ici, on colle à la réalité de la guerre. Et la guerre, ça tue.

Le tadjikistan, un endroit qu’il est très accueillant… ou pas…

Le terrain des opérations d’Operation Flashpoint : Red River, c’est le Tadjikistan, un pays vachement accueillant avec tout plein de gens sympathiques…
Si comme moi, vous ne saviez pas le moins du monde où se trouvait le Tadjikistan, voici un petit cours express de géographie (on sait pas, ça pourrait tomber au bac… si jamais ça tombe, c’est pas une fuite, hein).
Donc le Tadjikistan, c’est un ptit pays (cf Wikipédia) de l’ex-URSS, coincé entre le Pakistan, le Pakistédan, l’Afghanistan et la Chine.
C’est un petit pays pas bien riche, avec des régions montagneuses…

Le scénario du jeu…

Comme beaucoup de jeux de ce type, Opeation Flashpoint Red River nous propose un conflit réaliste dans un futur proche.
Les talibans ou je ne sais quels vilains méchants (c’est tout au début du jeu et ils ne restent l’ennemi que peu de missions) se sont repliés au Tadjikistan et nous les marines (ooh-rah) devons sauver le pays.
Vous serez donc le Sergent Kirby (non, pas le même) du peloton Outlaw-2 Bravo, sous les ordres du Sergent-chef Knox.
Par contre, la mission va se compliquer quand la Chine décide d’intervenir et que nos marines se retrouvent au milieu de ce merdier…
Les fans de contrepèteries apprécieront le fait que l’armée chinoise arrive à pied par la Chine…

La guerre, ça tue…

Ouep, la guerre ça tue.
Parce qu’Operation Flashpoint Red River, c’est pas le FPS couloir à papa-maman… Operation Flashpoint Red River se veut réaliste. Et question réalisme des balles qui t’explosent la tête, il le fait…
Comme dans la vraie guerre (tu sais, pas celle de Call of Honor), t’as intérêt à planquer tes miches, vérifier tes arrières et compter tes balles !

La seule mission de nuit d'Operation Flashpoint Red River vous amènera derrière les lignes ennemies puis vous serez pourchassé par un hélicoptère...

La seule mission de nuit d'Operation Flashpoint Red River vous amènera derrière les lignes ennemies puis vous serez pourchassé par un hélicoptère...

Les coéquipiers, ces crétins décérébrés…

Ce n’est un mystère pour personne, les militaires ne sont pas les gens les plus intelligents du monde. Mais l’IA du jeu est parfois complètement crétine.

Les ennemis, ces crétins décérébrés… mais pas toujours…

Pareil, les ennemis partagent leur intelligence avec nos alliés. Mais des fois, à force de vider leurs chargeurs, ils arrivent quand même à te buter… Et ça fait mal de mourir :P

La version originale, le top…

Comme toujours, je joue en version originale. Je n’ai même pas testé la VF mais je peux vous assurer que la VO est totalement immersive, les personnages sont crédibles et le langage utilisé colle parfaitement à une putain de guerre…
L’intro du jeu ainsi que les briefings entre chaque missions procurent le même sentiment. Ça fait plaisir de voir un doublage de qualitaÿ.

Pinaise, c’est moche…

Au chapitre des déceptions, on peut commencer par ce qui fait mal aux yeux. Clairement, c’est pas le plus beau FPS de sa génération (et même très loin de là). Les textures sont moches (voire parfois super moches).
En plus, à certains moments, elles mettent des plombes à arriver et on joue en mode textures très très grossières et paf elles arrivent et ça devient moins moche.
En revanche, les effets de lumière sont de toute beauté et vont jusqu’à vous éblouir, comme dans la vraie vie :cool:

Les bugs qui énervent…

Alors là, j’ai rencontré plusieurs bugs dont un qui a failli me faire arrêter complètement le jeu.
Le jeu est ultra scripté et il m’est arrivé 2 fois qu’un script ne se déclenche pas. Je finis la mission et au moment de monter dans le véhicule, on attend… On attend… On attend… Ca ne finir jamais :evil:
L’autre bug est plus récurrent et concerne mon arme favorite, le lance-grenade. Vous chargez une grenade, vous changez d’arme et paf la grenade chargée est sortie de l’arme pour se mettre dans votre réserve… Les grenades sauteuses :x

Vous en passerez du temps à aller d'un point à un autre... Vous verrez du pays, c'est Oncle Sam et Papy Cocole qui vous le garantissent !

Vous en passerez du temps à aller d'un point à un autre... Vous verrez du pays, c'est Oncle Sam et Papy Cocole qui vous le garantissent !

La durée de vie

Sachez pour commencer que le jeu ne propose pas de mode facile. La difficulté minimale, c’est normal. Et en normal, c’est pas évident. Il y a 2 niveaux de difficulté au dessus donc ceux qui aiment le challenge en auront pour leur pognon !
Le jeu est découpé en 10 missions. Chaque mission prend généralement autour d’1 heure. Il y a de nombreux passages à vide où vous vous déplacerez à pied (honnêtement, c’est parfois pénible mais ça rajoute au réalisme du jeu).

La fin qui tue

La fin du jeu laisse complètement sur la faim. On en voudrait plus. Et c’est là où ils sont malins chez Codemasters, ils ont déjà prévu des DLC pour prolonger l’aventure…

Note

6.5/106.5/106.5/106.5/106.5/106.5/106.5/106.5/106.5/106.5/10

Both comments and pings are currently closed.

5 réponses à [Test] Operation Flashpoint : Red River

  1. Une shoppeuse appeléeNeitsabes a illuminé ma journée :

    C’est vrai que les scripts sont souvent bancales et ont du mal à se lancer. Mais ce qui m’a le plus choqué, au rayon des bugs d’IA, c’est la crétinerie des coéquipier : tu leur dis de se planquer : ils y vont et en sortent tout seul au bout de 1 minutes … ok .. !

    • Une shoppeuse appeléecocole m'a donné du bonheur :

      J’ai eu droit à mes coéquipiers face à face à des ennemis et personne ne bouge ni ne tire :shock:

  2. Une shoppeuse appeléeToy666 a illuminé ma journée :

    Perso, je suis resté aussi coincé devant le 4×4. Un de mes coéquipiers ne voulait pas venir. J’ai été obligé de le descendre pour que le jeu avance ^^
    Sinon, Bug coincé derrière un caillou, obligé de reset la partie et autres adversités du genre :)

  3. Une shoppeuse appeléemaspalio m'a donné du bonheur :

    très bon test qui me dit que les tares du premier sont malheureusement présentent…
    Ceci dit le jeu est immersif et cela fait plaisir de voir qu’il n’y a pas que des FPS couloirs.On gagne en réalisme ce que l’on perd en intensité/spectacle.
    Il en faut pour tous les gouts

  4. Une shoppeuse appeléeSébastien D. m'a donné du bonheur :

    Même avis que toi ! J’ai trouvé que l’IA des coupaings est un peu longue à la détente. Mais ça change quand même d’un « Call of » :) Aplush

www.000webhost.com