[Test Express] Resistance 2

Après avoir fini Resistance Fall of Man (le 1er), papy Cocole continue sa quête pour sauver l’ohm en finissant Resistance 2.

Comme pour Resistance 1er du nom, ne vous attendez pas à une note, le jeu datant de 2008, ça ne serait pas très fair-play.

Dessoudons de la grosse bébête bien moche dans Resistance 2

Dessoudons de la grosse bébête bien moche dans Resistance 2

Resistance 2, c’est la suite de Resistance 1

C’est tout à fait sérieux :P
En effet, Resistance 2 débute exactement au moment où finit Resistance 1. Nous avions laissé le soldat Hale entre des mains inconnues et paf nous allons savoir de qui sont ces fameuses mains.

La continuité mais des améliorations sensibles

Les graphismes revus à la hausse, ce qui fait plaisir à voir car Resistance 1 était très loin d’être beau. Resistance 2 est donc un ton au dessus, sans toutefois faire de l’ombre aux cadors du genre.
De nombreux défauts du 1er jeu ont été gommés (heureusement), je pense notamment à l’arsenal quasi-infini et à la gestion calamiteuse de la vie. Dans Resistance 2, point de jauge de vie (mais celle-ci se fait ressentir par plus ou moins de sang à l’écran) et surtout un arsenal composé de seulement 2 armes. Arme principale et arme secondaire et picétout. Les poches de Hale ont été revues à la baisse et c’est pas plus mal.
Au chapitre des non-changements, inutile de prendre une boussole, vous n’arriverez pas à vous perdre dans Resistance 2. Les couloirs sont étroits et vous n’arriverez pas à vous perdre.
Contrairement à son ainé, Resistance 2 est moins dirigiste et vous aurez plus de choix dans vos actions pour combattre. C’est pas plus mal.

Le Hauger, l'arme qui permet de tirer à travers les murs est de retour dans Resistance 2

Le Hauger, l'arme qui permet de tirer à travers les murs est de retour dans Resistance 2

Un pandantagl plus ambitieux que son ainé

Le scénario du soft essaie de se démarquer de la concurrence en proposant une trame scénaristique plus profonde que simplement « tuer toutes les grosses bébêtes ». Malheureusement, à part quelques surprises ça et là, il reste très classique.
Attention, Resistance 2 n’est pas pour autant un pandantagl ultra facile. Certains passages vous feront même regretter d’avoir mis la galette dans la console.

Voilà donc un épisode honnête, avec des trophées pour ceux qui aiment ça et un mode multi que je n’ai pas testé, préférant me concentrer sur celui de Resistance 3. D’ailleurs son test arrive bientôt, ne vous inquiétez pas.

Both comments and pings are currently closed.

4 réponses à [Test Express] Resistance 2

  1. Une shoppeuse appeléeZigzou a illuminé ma journée :

    Pas fan de la série Resistance, enfin du multijoueurs tout du moins :) Mais merci pour le test express :mrgreen:

  2. Une shoppeuse appeléeCrunch a illuminé ma journée :

    Faudrait que je m’y met à Resistance sur PS3, j’avais déjà bien accroché sur la PSP donc pourquoi pas ;-)

  3. Une shoppeuse appeléecaz m'a donné du bonheur :

    Joli ohm – résistance, j’avais pas fait attention quand tu as parlé du premier de la série, il y avait déjà ce jeu de mots ?

www.000webhost.com