Si tu avances et tu spécules, comment veux-tu comment veux-tu…

Obligation grecque de 1893, en provenance de ma collection personnelle

Obligation grecque de 1893, en provenance de ma collection personnelle

Sous ce titre volontairement provocateur et complètement déplacé se cache un coup de gueule.
Mais pour le comprendre, il faut remonter en 2008. A l’époque, j’étais encore jeune et con je n’étais pas encore désabusé et cynique, je travaillais dans une banque et j’ai eu le droit de vivre la crise des subprimes de l’intérieur. C’était un moment fort et unique et je m’en souviendrai toute ma vie.
On vendait des trucs dans de beaux emballages, c’était des produits toxiques mais on ne le savait pas parce le mec qui nous l’avait vendu avait lui-même mis un bel emballage dessus.
Et quand on a commencé à regarder dedans et qu’on a senti l’odeur, on a vite essayé de refourguer notre patate chaude. Mais voilà, les autres ont fait pareil et plus personne ne voulait acheter notre merde, on était baisés…

Alors on a tous appelé papa maman l’état pour qu’il vienne nous sauver. Et tous les états du monde ont sorti des liasses de biftons pour nous aider. C’était beau, j’en aurai presque la larme aux yeux. On était sauvés.

Mais voilà, à force de sortir des biftons en grosses liasses, les états n’en avaient plus. Les banques, elles, s’en s’ont mis plein les fouilles. Et maintenant, les mêmes banques sauvées avec l’argent public de pleins de pays se mettent à spéculer sur l’état qui va se casser la gueule en premier et donc tenter de se faire du fric sur leur dos :D

C’est beau le capitalisme :cool:

Both comments and pings are currently closed.

5 réponses à Si tu avances et tu spécules, comment veux-tu comment veux-tu…

  1. Une shoppeuse appeléeT3kr0m m'a donné du bonheur :

    Hop hop hop seigneur cocole, je ne suis pas d’accord avec ta conclusion.
    Le capitalisme n’est pas à blamer dans l’histoire mais la capacité à s’endetter au delà du raisonnable des états.
    Ceci est possible grace à la mise en place d’une certaine forme de bourse dans les années 30.
    En fait, cette mise en place a été fait après le premier krack boursier suite à une initiative américaine si je me souviens bien.
    J’aurai bien aimé te trouver des sources mais ca demanderait pas mal d’investigation.
    En gros, on se retrouve avec un système bancal ( comme le nucléaire civil actuel qui est dérivé des systèmes de sous marin loué pour leur stabilité … Mais fonctionnant dans l’eau donc n’ayant pas les mêmes contraintes ).
    Normallement, le marché devrait se réguler de lui même fixant ainsi des prix d’équilibre.
    A l’heure actuelle on voit que les gouvernements investissent de l’argent dans des produits pour aider certains secteurs ( en France, l’agriculture et le cinéma surtout ) ce qui perturbe déjà le fonctionnement mais les méchanismes spéculatifs ne devraient pas être aussi importants. Les utilisations de levier et de reventes de produits financier complexes ne devraient pas avoir cour sur le marché des échanges.
    Pour finir ( et en revenir au début ), la crise qui se profile est plus grave car affectant directement les états mais cette crise est due à la possibilité de s’endetter des états. Les états fonctionnent pour la plupart sur des économies déficitaires. D’ailleurs, si tu regardes bien on nous parle de relever le pourcentage de déficit annuel mais pas de combler le trou. Ce qui veut dire que l’on grossit le trou d’année en année ( montant en plus et intérêt de la dette ). Dans un monde qui marche sur la tête, il est possible de continuer comme ca très longtemps puisqu’il s’agit avant tout d’un équilibre … Jusqu’à ce qu’un maillon craque et tout s’écroulera.
    Je pense que l’on atteindra ce point dans pas si longtemps avec ce que tu soulignes : la spéculation contre les états. D’ailleurs, n’y a til pas eu spéculation contre la livre sterling il y a une vingtaine d’année ? Un seul homme avait mis à genou la livre à l’époque …

  2. Une shoppeuse appeléeChouchi27 m'a donné du bonheur :

    Oui mais à savoir que c’est maintenant qu’il faut prendre des actions car elles sont moins cher donc forcément un jour cela remontera par contre je sais pas si je serais encore en vie ce jour là :)

  3. Une shoppeuse appeléeaquab0n m'a donné du bonheur :

    On va tous mûrir !

  4. Une shoppeuse appeléeDentifritz m'a donné du bonheur :

    Sans rentrer dans le détail car le sujet me passionne également, je me demandais simplement combien valait une telle obligation ? (j’adore les vieux papiers qui racontent des histoires)