Les chroniques d’un retrogamer épisode #2 : Nettoyer d’autres contacts

Maintenant que vous vous êtes familiarisé avec le coton-tige, l’arme fatale du retrogamer, on attaque une partie tout aussi importante : la manette.
Qui n’a jamais joué avec les mains sales, transpiré comme un fou sur un boss de fin ? Certainement pas les enfants qui ont utilisé votre matériel pendant les 10 années dernières. Et un stockage dans une cave ou un grenier n’a rien arrangé.

Il faut donc décrasser ces manettes car la plupart du temps, elles marchent plus ou miens bien (soit il faut appuyer comme un fou sur certaines touches, soit certaines ne répondent même plus).

Munissez-vous du tournevis adéquat et démontez votre manette récalcitrante.

Vous allez normalement vous retrouver avec 3 types de choses :

  • la coque de la manette et les boutons, en plastique dur
  • les contacts, en plastique mou et avec des pastilles noires
  • le circuit imprimé
  • La coque d'une manette prête à être nettoyée

    La coque d'une manette prête à être nettoyée

    Les contacts en caoutchouc et le circuit imprimé en regard, tout va être nettoyé

    Les contacts en caoutchouc et le circuit imprimé en regard, tout va être nettoyé

    De beaux boutons bien crasseux

    De beaux boutons bien crasseux

    Tout doit être nettoyé, mais tout ne se nettoie pas de la même manière.

    Pour la coque et les boutons, vous pouvez les mettre à tremper dans l’eau pour ramollir la crasse. Une brosse à dents (sale, pas la votre) et un peu de savon liquide devrait faire briller tout ça sans problème. Si vous n’êtes pas motivé par un frottage, vous pouvez mettre ça au lave-vaisselle mais attention aux petits boutons qui risquent de se perdre.

    Les contacts en plastique souple peuvent être nettoyé avec un chiffon humide mais il faut passer un coup de notre ami coton-tige-imbibé-d-alcool sur les points de contact noirs. Vous verrez à quel points ceux-ci sont sales. Attention à ne pas frotter trop fort pour ne pas les abimer, ceux-ci étant assez fragiles.

    Le circuit imprimé quant à lui ne doit être nettoyé qu’avec notre ami coton-tige-imbibé-d-alcool. Et de préférence uniquement sur les points en face des points du caoutchouc. Si jamais de la crasse s’est accumulée ailleurs sur la carte, vous pouvez nettoyer, toujours au coton-tige-imbibé-d-alcool mais ce n’est pas nécessaire.

    Remontez enfin le tout et jouez comme au 1er jour :-)

Both comments and pings are currently closed.

4 réponses à Les chroniques d’un retrogamer épisode #2 : Nettoyer d’autres contacts

  1. Une shoppeuse appeléeT3kr0m a illuminé ma journée :

    Pas d’avant après ? Mais qu’est ce qui se passe ?

    Je n’ai jamais pensé à nettoyer une manette mais je devrais le faire … C’est vrai que dans les moments de stress je transpire et ca doit dégueulasser la manette …

    Bon bah au boulot alors ^^

  2. Une shoppeuse appeléeneitsabes a illuminé ma journée :

    Moi sur mes manettes actuelles j’passe un cure dent dans les rainures où la poussière se tasse, c’est fou comme ça marche bien :D

    Sinon je suis sur que ce genre d’article fera plaisir aux rétrogamers en herbe :)

  3. Une shoppeuse appeléeTiti-chan a illuminé ma journée :

    Owi~ de la transpiration, faut que je m’achète quelques vieilles consoles moi, uhuh.

  4. Une shoppeuse appeléeEvil Redfield a illuminé ma journée :

    @Titi-chan : Mdr…
    @Cocole : C’est clair, bonjour les saloperies qu’il y a dedans. Et pour les consoles, c’est la même