Le kikivit / kikimeurt campagnard

Il s’agit là d’un type de kikivit / kikimeurt très spécial : il se passe toujours de la même façon :
un certain nombre de personnes se perdent dans un endroit isolé. Elles sont généralement venues en voiture. L’endroit est habité depuis des générations par des paysans qui ne font que se reproduire entre eux (ils sont donc consanguins et bien évidemment cannibales) et ne vivent que pour tuer autruis (et accessoirement les bouffer après… ça creuse de chasser l’humain.).
Ce genre de film pourrait disparaitre car il risque d’être tué par une innovation majeure : le GPS LOL
Bon, pour l’instant, ça marche encore bien : les personnes perdues se font poursuivre et découper avec une variété d’instruments plus ou moins tranchants…
Bien-sûr, vous vous dites qu’il s’agit là d’un sous-genre de film d’horreur.
Je préfère considérer pour ma part qu’il s’agit d’un genre à part entière car il y a certaines règles complètement différentes :
les paysans en question sont tout d’abord très amicaux (faut mettre la bouffe en confiance) puis virent à la folie quand l’un des perdus renverse par maladresse le bocal contenant les restes d’un précédent festin…
Après, c’est très classique : ils sont poursuivis puis parviennent à s’enfuir pour enfin atteindre le poste de police tenu par le cousin des paysans…

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.