Je vais travailler avec Paul

Paul qui ?
Paul Emploi :mrgreen:

Et oui, c’est officiel, je vais bientôt être au chômage.
La fin de ma mission chez Natixis est prévue pour la fin du mois de mai, la fin de mon contrat de travail devrait suivre.
Mais la question se pose : que faire maintenant ?
Continuer ? Je ne pense pas, en tout cas pas dans un premier temps.
Arrêter ? Mais pour faire quoi ? Chômeur, ça ne dure qu’un temps (24 mois au maximum) et après ? Et puis ça ne paie pas non plus très bien (57% du salaire brut).
Cela dit, voilà pour moi l’opportunité rêvée de mettre tout à plat, de trouver ma voie.
L’informatique c’est sympa un temps mais le niveau de stress est juste énorme.
Quant à la finance ? Le milieu est truffé de requins habillés en costume à 3000€ qui vendraient père et mère pour un bonus de fin d’année. Et le pire, c’est qu’ils ne se rendent même pas compte à quel point ils sont cons !

Bref, je ne sais pas où je serais dans 3 mois. J’aimerai pouvoir dire Copacabana, mais ce sera sans doute plutôt ma banlieue parisienne (fort sympathique au demeurant).

Both comments and pings are currently closed.

13 réponses à Je vais travailler avec Paul

  1. Une shoppeuse appeléeRemullus a illuminé ma journée :

    Mais comment tu peux trouver la banlieue parisienne sympathique ?
    Sinon, tu demanderas un autographe à Doc Gyneco de ma part ?

    Plus sérieusement, si tu as été embauché en tant que cadre tu auras le droit au chômage cadre qui permets des formations.
    Du coup tu te débrouilles pour une formation et tu te reconvertis en 24 mois. Si l’info ne te plait plus, c’est une façon élégante de quitter ce secteur sans perdre d’argent ( donc toujours des brocantes ^^ ).
    Je pense que l’informatique est un secteur temporaire pour beaucoup car l’appât du gain est très intéressant au début mais on se rends vite compte que, comme tu l’as si bien souligné, la pression est énorme pour peu de considération. De plus, l’évolution de carrière est plutôt difficile en France à moins d’avoir de la chance, des skills et surtout aucune vie.

    Pour te dire, il y a une dizaine d’année j’avais rencontré un informaticien qui me disait qu’il souhaitait quitter l’informatique car il était lassé de ce milieu … Et il avait à peu près le même âge que toi maintenant.

  2. Une shoppeuse appeléecocole m'a donné du bonheur :

    Même si les sous ne m’ont pas motivé au départ, c’est sûr que c’est quand même bien sympa ;)

    Mais comme tu dis, la pression est juste énorme et les possibilités d’évolutions réduites.

    Ca me fait penser à un ancien collègue qui a tout plaqué pour monter un site de vente en ligne de bières. Quand j’ai appris ça, je me suis dit qu’il était fou. Maintenant, je le comprends.

  3. Une shoppeuse appeléeRemullus m'a donné du bonheur :

    Excellent concept n’empêche. J’imagine que ca doit marcher !
    Si tu réfléchis au pour, en montant une entreprise tu prends de l’expérience sur des sujets que tu n’aurais jamais abordé en temps normal ( compta, gestion, etc … ) ce qui fait que même si tu te plantes au bout de quelques années tu auras eu une expérience valorisante auprès des entreprises.
    C’est donc quelque chose de très valorisé, qui permets de sortir de l’info voir même de sortir de l’info sur du plus long terme ( en allant vers des postes à responsabilités qui ne demandent pas de mettre les mains dans le cambouis ^^ ).

    Personnellement, les sous n’ont pas été ma première motivation ( car j’ai toujours été interessé par l’informatique ) mais ont été très important et après 3 ans à bosser dans l’informatique je vois à plus ou moins long terme la possibilité de stagner et surtout aucun avenir à très long terme ( disons vers 50 – 55 ans ).
    L’informatique est un milieu où il faut constamment se former pour rester à la pointe de ce qui se fait ( ou au moins ne pas se noyer ) et en France la valorisation est quasi ras des paquerettes. Comme le disait quelqu’un sur tweeter, le fait que le statut de developpeur web soit si mal vu ( enfin disons que c’est vu comme plus bas que terre ) renforce le problème. Et quand tu n’est pas développeur web, tu vois peu le client et ta hiérarchie n’aura pas toujours la bonté de reconnaitre ton utilité …
    Il y a également le problème des ingénieurs peu compétent qui commence à se répandre avec des écoles qui abaissent leur niveau en sortie d’étude ce qui donne des fournées de jeune diplomés prêt à travailler pour pas grand chose vue qu’ils n’ont que peu de compétences … Et un marché saturé de gens non passionés.

    Bref, je sors un peu de ton billet mais pas tant que ca parce que c’est des choses que tu as du vivre d’une façon ou d’une autre ^

  4. Une shoppeuse appeléecocole m'a donné du bonheur :

    Ça fait 9 ans que je bosse dans l’informatique en tant que développeur, j’ai vu toutes les ambiances possibles et imaginables et je me dis que c’est mon collègue qui a raison : autant ne pas se ruiner la santé pour des gens qui n’en ont rien à faire.
    (En passant j’ai regardé sa société sur societe.com, ça a l’air de bien marcher donc c’est super pour lui).

    Il y a des jours, je n’ai même plus envie de me lever.

    Enfin, c’est bon, plus que 3 semaines à passer ;)

  5. Une shoppeuse appeléemaspalio a illuminé ma journée :

    Prends le temps , fais un break , joue et profite un peu de la vie.Ce temps libre t’apportera je l’espère matière à réflexion pour ton avenir. pro .

  6. Une shoppeuse appeléeznek m'a donné du bonheur :

    Profites du temps que tu passeras avec Paul , pour faire le point sur ta vie , sur tes envies notamment en terme de job et de qualité de vie …
    Courage 3 semaines , ça va vite , surtout si on bulle sur la bulle :mrgreen:

  7. Une shoppeuse appeléejaja m'a donné du bonheur :

    Mieux vaut être avec paul emploi qu’avec Paul en ski…

  8. Une shoppeuse appeléecocole a illuminé ma journée :

    Jaja, on est pas sur un forum paul itique :evil: :mrgreen:

  9. Une shoppeuse appeléeedo m'a donné du bonheur :

    Y a des gens qui préfère faire du ski non ? … le respect est partout :evil:

  10. Une shoppeuse appeléemes deux m'a donné du bonheur :

    Cocole on s’en fout de tes problèmes !

  11. Une shoppeuse appeléecocole a illuminé ma journée :

    Oh, c’est pas un problème, c’est une bénédiction :-)

    Et si tu t’en fiches, je t’invite à ne pas revenir sur mon blog :mrgreen:

  12. Une shoppeuse appeléeGilles m'a donné du bonheur :

    Nicolas,

    Quand est-ce que tu bosses ?
    Rester 24 mois à glander… Je t’envie…
    Et en même temps, toi tu dois m’envier (à un certain niveau), moi qui gagne bien ma vie (dans l’informatique).
    Gilles

  13. Une shoppeuse appeléePapy Cocole, le seul, l'unique a illuminé ma journée :

    L’argent, c’est devenu le cadet de mes sushis :cool:
    J’ai maintenant un confort de vie bien supérieur à ce que j’avais quand je travaillais et je ne suis pas prêt de lâcher ça :twisted: