[Critique film] Super Fast 8

Pour ceux qui ne me connaissent pas, j’adore les nanards.

Et la licence Fast & Furious rentre clairement dans cette catégorie. Ce sont des films sympas où l’usage du cerveau n’est pas nécessaire. Bref généralement de bons pop-corn movies (oublions le 3 car il y a visiblement eu une erreur).
Rappel des faits pour ceux qui ont passé les 10 dernières années dans le coma : Fast & Furious est une série de 7 films (officiellement) qui racontent les aventures de Dominique Torreto (joué par Vin Mazout Gazoil Diesel) et de Brian O’Conner (le regretté Paul Walker Texas Ranger).

Quand une série a du succès, il est classique que des films parodiques sortent, généralement très peu de temps après l’original, afin d’exploiter le filon.
Super Fast 8, bien que film parodique des Fast & Furious, s’est donné le temps de la réflexion puisqu’il date de 2015, soit 14 ans après le 1er Fast & Furious.

Étant destiné à un public adolescent, la majorité des films parodiques usent du stratagème de la fille en petite tenue pour captiver son audience. Super Fast 8 n’est pas de ceux-là, se donnant même la peine d’avoir un scénario tiré de la série (mélange des Fast & Furious 1, 4 et 5). Scénaristiquement, ça se tient plutôt bien.
On retrouve plutôt l’esprit du film « Alarme Fatale » (parodie d’une série de films) plutôt que des « Scary Movies » (parodie de plusieurs films distincts).

Le film suit donc les aventures de Lucas White, flic qui tente de s’infiltrer dans le gang de Vin Serento. Ceux qui apprécient la série, qui aiment l’humour idiot, les dialogues exagérés et les situations pas toujours crédibles, passeront un bon moment devant ce Super Fast 8.
J’avoue que je m’attendais à un film à largement pire et ce Super Fast 8 a été une bonne surprise, j’ai passé un agréable moment.

Super Fast 8 est disponible en blu-ray, DVD et VOD depuis le 1er avril. En blu-ray, le film est soit en VF, soit en VOST. Pas moyen d’avoir une VO non sous-titrée, c’est mon seul regret.

Both comments and pings are currently closed.

3 réponses à [Critique film] Super Fast 8

  1. Une shoppeuse appeléeLesfrerespoulets a illuminé ma journée :

    Je ne connaissais absolument pas ce nanar qui semble très bien parodier la saga :)
    Mais ce qui est certain c’est que je vais m’empresser d’aller le voir !

    Des fois c’est débile, mais on aime ça ^^

  2. Une shoppeuse appeléeAlex a illuminé ma journée :

    Super, je ne connaissais pas! Ça va tourner sur ma page Facebook je crois!
    Merci pour cette trouvaille

  3. Une shoppeuse appeléePakito m'a donné du bonheur :

    N’étant pas fan de Fast & Furious, j’ai bien kiffé cette video :smile: