[Critique] Lock Out

Affiche du film ''Lock Out'' (Saint & Mather) Que se passe-t-il quand il y a une émeute dans la pire prison existante et que la fille du président des USA se trouve justement en visite à cet endroit précis ? On envoie un gars musclé pour nettoyer tout ça !

Vous l’avez compris, j’ai résumé en une toute petite ligne l’intrigue de Lock Out, un film Europacorp (la société de Luc Besson, croisé lors de l’avant-première). J’avoue, c’est pas finaud comme intrigue, ça ressemble à du Air Force One mélangé à du Prison Break. Mais honnêtement, le public pour ce type de film (dont moi) ne vient pas pour le scénario. On vient pour passer un bon moment de détente avec un badass qui botte le cul d’autres badasses !

Clairement, Lock Out remplie sa mission de divertissement, le film est mené tambour battant, l’action est pratiquement non stop et quelques scènes humoristiques viennent ponctuer le tout. Sachez cependant qu’il y a une double intrigue (je vous dis pas quoi mais c’est assez téléphoné quoi qu’efficace pour renforcer le suspens).
Guy Pearce, avec ses faux airs de Brad Pitt, campe un personnage efficace et la jolie Maggie Grace une fort belle donzelle à secourir. Le casting est complété de 2 « gentils-méchants » tout droit sortis de séries US (Peter Stormare de Prison Break et Lennie James de Walking Dead). Quant aux « méchants-méchants », Joseph Gilgun et Vincent Regan nous campent une bonne paire de cinglés parmi les 500 que compte la prison.

Pour moi, Lock Out joue parfaitement son rôle de pop corn movie, pas finaud mais bien plaisant :) Et après tout, le cinéma n’est-il pas censé être un divertissement ? ;)

On finit avec la bande annonce (VO comme d’hab)…

Both comments and pings are currently closed.

5 réponses à [Critique de Papy] Lock Out

  1. Une shoppeuse appeléedark-messiah a illuminé ma journée :

    Mais need Kurt Russell à la place de Guy Pearce.
    Ceci est un message des militants pour le retour de snake plissken

  2. Une shoppeuse appeléeutr_dragon m'a donné du bonheur :

    Guy Pearce, avec ses faux airs de Stéphane Rousseau, pas de Brad Pitt. Pour le film, on dirait un bon gros nanard. Même les FPS polonais n’osent plus faire des scénarios comme ça.

  3. Une shoppeuse appeléeKawa a illuminé ma journée :

    Je l’ai vu ce matin … c’est du bon gros film d’action des années 90 version 2012 … un croisement entre Demolition Man et Prison Break à la sauce Space Opera en quelque sorte.
    Le pire c’est que dans son genre c’est pas mauvais et même plutôt amusant (le mec qui a pondu les dialogues de Guy Pearce est un génie XD). Mention spéciale à la « Chuck Norris » attitude qui a certainement inspiré le parachutage depuis MS-1, du grand WTF comme j’aime XD.

  4. Une shoppeuse appeléearnoparmentier m'a donné du bonheur :

    J’avais pas vu cette BA, en effet, c’est du bon vieux film de SF style année 80 comme on aime. C’est pas un remake de Fortress avec le très talentueux Christophe Lambert ^^ ??? çà y ressemble non ?

    Mais entre çà et The Avengers, je pense aller voir the avengers d’abord ;)