Cocole a vu Tron l’héritage

Tron l'héritage Il y a quelques semaines de ça, j’ai eu l’occasion d’aller voir « Tron l’héritage » grâce à toog33k. J’avais déjà vu quelques minutes du film et j’avais été mis en appétit par celles-ci.

Pour mes plus jeunes lecteurs, je vais vous résumer en 2 mots le scénario de Tron 1er du nom (sorti en 1987 1982) : un programmeur se retrouve enfermé dans son programme et doit combattre pour s’en sortir.
Maintenant, comme je suis sympa, je vais vous résumer en 2 mots le scénario de Tron l’héritage : le fils du programmeur vu dans le 1er film se retrouve enfermé dans son programme et doit combattre pour s’en sortir.
Étonnant, non ?
Donc on reprend le même scénario, on transpose 25 ans plus tard, on prend le fils du père puisque ça se passe 25 ans plus tard et hop on renvoie tout le monde dans la machine :shock: Scénariste chez Disney, c’est franchement un job de rêve :roll:

Bien-sûr, on reprend les mêmes acteurs (Jeff Bridges et Bruce Boxleitner). Hormis la performance technique d’avoir un film presque entièrement virtuel et plusieurs versions d’un même acteur (Jeff Bridges joue son rôle vieux et son rôle jeune), la platitude du scénario et la froideur des décors virtuels ne sont pas sauvés par la 3D (même si elle est plutôt réussie mais me casse toujours autant le crâne). Quant à la bande son dont tout le monde adôôôôôôre qu’elle soit faite par les petits frenchies de Daft Punk, elle amplifie l’effet brise-crâne de la 3D. Merci les gars pour les basses :evil:

Quoi qu’il en soit, il y a quand même quelques scènes sympathiques, comme le combat de disques ou de light cycles (les motos lumineuses). Je ne sais pas combien coûte une place de cinéma en 3D (j’évite la 3D), mais si vous pouvez vous économiser la place, n’hésitez pas !

La note de cocole pour un film sans saveur si ce n’est le goût du réchauffé :

3/103/103/103/103/103/103/103/103/103/10

Both comments and pings are currently closed.

7 réponses à Cocole a vu Tron l’héritage

  1. Une shoppeuse appeléecrobz a illuminé ma journée :

    Ta critique confirme mes craintes … j’avais peur qu’on ne fasse tout un plat de ce film … Je penses que je vais plutôt regarder le premier en DVD pour connaître l’histoire

  2. Une shoppeuse appeléeVoltxs m'a donné du bonheur :

    Moi je ne connaissais pas l’histoire, du coup j’ai vraiment bien aimé!

    Et sinon, le premier Tron, c’était en 1982, pas 1987.

    • Une shoppeuse appeléecocole a illuminé ma journée :

      Oups mon doigt a glissé. Il faut dire que le 2 et le 7 sont tellement proches :evil:

  3. Une shoppeuse appeléePlatypus Geek m'a donné du bonheur :

    Je n’avais pas suivi la folie Tron (me gonfle le battage médiatique sur les flims).
    Du coup, je savais pas si ils avaient copier l’histoire ou fait vraiment autre chose en gardant les truc clutes (les motos et le jeu de disque ^^).
    Hé bien non, merci pour l’info, c’est juste un remake du flim donc autant matter la version original \o/

  4. Une shoppeuse appeléeNox a illuminé ma journée :

    Moi qui espérais qu’au moins le coté effets spéciaux/virtuels était réussi…
    Si c’est même pas le cas, j’hésite de plus en plus à aller le voir. :x

  5. Une shoppeuse appeléecamille m'a donné du bonheur :

    je l’ai vu il y a quelques jour, voici ma critique,

    Vu tout le ramdam médiatique qui tournait autour de ce film, je m’attendais à un bon film, même si le fait que ce soit un Disney ne présage rien de bon, et j’étais surtout impatient de le voir pour voir si la bande originale (réalisée par Daft Punk rappelons-le) collait bien avec le film.De ce côté, tout va parfaitement, la musique est vraiment bien même si elle devient vite assez répétitive surtout dans la seconde moitié du film.
    La 3D qui se disait être révolutionnaire ne l’est pas du tout, la 3D est le plus souvent en relief et pas en immersion comme je l’aurais espérer. De toute manière, je suis assez déçu par la 3D dans les films, c’est fini pour moi, jusqu’à ce qu’il y ait une vraie 3D en immersion dans un film.
    Les effets spéciaux sont certes très jolis, il y a un réel intérêt dans le film, mais ils n’arrivent pas à combler le vide apparent du film. Le scénario est bateau, les dialogues sont ridiculement pauvres (par exemple: le fait que le personnage commente tout ce qu’il fait est assez énervant). Après c’est peut-être dû au voix françaises qui sont vraiment nulles, donc il est peut-être probable que ce soit mieux en VO.
    De plus, même si le film est joli, on s’y habitue très vite surtout que l’on reste dans le même univers pendant toute la durée du film et qu’il n’y a pas de retour à la réalité comparée.
    Bref un film très moyen ..

  6. Une shoppeuse appeléeEkyz m'a donné du bonheur :

    Une nullité affligeante ce Tron…. Je préfère la version qui masse les pieds, au moins on rigole! :lol: