[Ciné] The Raid 2 : le film des gens pas contents

L'affiche du film "The Raid 2"

L’affiche du film « The Raid 2 »

Je suis allée au cinéma avec une certaine appréhension, car j’aime bien la violence mais je suis plutôt du genre Jason Statham qui joue au transporteur (ouais je regarde surtout quand il se met tout nu !) Du coup, voir des prises de karaté et entendre des cris de combat pendant 2h, j’étais sceptique dès le début. « Interdit aux moins de 16 ans avertissement », j’étais pas loin, mais Cocole m’avait fait faire des faux papiers, donc ça allait :D En plus j’ai retrouvé les copains et c’est vraiment important à dire, parce que ça m’a incité à gesticuler, à faire part de mes commentaires de réalisatrice, et à m’exclamer de « oh mais noooon » « WTF » « AIE ça doit faire mal » tout en me payant de bonnes tranches de rire. Merci à @Legolas, @Deloriand mes deux Mat(t)hieu, @Sams, @Samy, @Guifoufou et @Guillaume.

Une histoire de guerre des gangs

En fait, j’ai pas grand chose à dire sur l’histoire de ce film. Des gens pas contents sur un fond de soupe de nouilles et de planche à frire, de putes, de sang, de film de cul tourné dans une cave par des mafieux qui vendent de la poudre, de shemales (Mathieu avait l’air calé sur le sujet), de karaoké sur un langage bien dégueulasse et pas censuré… « Et c’est pas fini »… Ben non, on n’arrête pas de foutre notre personnage principal à poil et de parler de sa bite, mais même pas on aurait le droit d’avoir un petit plan sur ses fesses, même pas floutées !! REMBOURSEZ !

« Après un combat sans merci pour s’extirper d’un immeuble rempli de criminels et de fous furieux, laissant derrière lui des monceaux de cadavres de policiers et de dangereux truands, Rama, jeune flic de Jakarta, pensait retrouver une vie normale, avec sa femme et son tout jeune fils…. Mais il se trompait. On lui impose en effet une nouvelle mission : Rama devra infiltrer le syndicat du crime, où coexistent dans une sorte de statu quo mafia indonésienne et yakusas. Sous l’identité de « Yuda », un tueur sans pitié, il se laisse jeter en prison afin d’y gagner la confiance d’Uco, le fils d’un magnat du crime indonésien – son ticket d’entrée pour intégrer l’organisation. Sur fond de guerre des gangs, il risquera sa vie dans un dangereux jeu de rôle destiné à porter un coup fatal à l’empire du crime. » (Source allociné)

Ce que j’ai aimé parce que le reste on s’en fout

Enfin un film qui répond à un de mes critères : arrêtez de faire vos putains de combats dans des champs et de faire venir les méchants un à un sur le personnage principal pour qu’il vous casse tous la gueule à la suite. Non, là, on a un combat qui se passe dans des chiottes et ça me fait plaisir parce c’est LOGIQUE que les mecs passent un par un ou par deux même.
J’ai aimé les différents moyens de tuer des gens, des marteaux, une batte de baseball (mais pas que), un bon gros fusil à pompe à portée, ça fait de la bouille de cervelle.
Par contre pour le combat aux marteaux, j’ai pas pu m’empêcher d’avoir Benny Benassi – Satisfaction en tête… Et c’était moche, même si la musique façon Tecktonik passait crème.

Les gens, en grands critiques, ont dit que « c’est pas sûr qu’ils aient voulu faire ça pour que ce soit drôle, ils se sont certainement foiré » ET ALORS ? T’as passé un bon moment, ça t’a fait rire ? Eh ben alors. Jamais contents ces gens rhooo ! C’était une agréable surprise pour ma part, même si je me suis caché les yeux quelques fois, que mes voisins pensaient que je pleurais alors que je rigolais hein.
Sans ça, les personnages étaient très bien joués, il y avait de très bons plans séquence faits avec goût (et dégoût), une tension qui se ressent avec une escalade de haine qui nous aurait aussi donné envie de taper dans tout ce qui bouge.

A voir entre potes en mode popcorn

Le film d’action/arts martiaux indonésien de Gareth Evans est sorti hier au cinéma (le 23 juillet 2014) et je vous recommande d’aller le voir entre potes parce que c’est violent mais y’a pas mal de gamelles où il est important de ne pas être seul dans la salle. Eh oui je ne vous racontais pas tout ça au début pour leur faire plaisir, mais c’est parce que c’est vraiment plus fun d’avoir quelqu’un avec qui pouffer de rire à côté. Perso, j’ai mangé des KitKat pendant la séance, donc le popcorn passera tout seul. C’est crade, y’a du sang, des membres qui se tordent dans des sens intéressants, y’a du son de film d’action indonésien (ouais allez donc savoir ce que ça veut dire) et ça fait un cocktail qui m’a fait passer une agréable soirée. Après, on me dit que je suis bon public, mais bon, il en faut bien ! Si vous avez une très bonne culture du cinéma pour ce genre de films, vous serez peut-être moins gentils que moi et vous apprécierez moins si vous décidez de le regarder avec votre carnet à la main, vos petites lunettes et votre bouche en cul de poule. Non, là il faut y aller détendu du slip.
Allez hop regardez le trailer, et en VO ça a bien plus de gueule !

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.